Pages about Gascon

01.10.2004 15:40:59 code: Unicode (UTF8)
Table de Mendeleiev en langue gasconne
Jean Lafitte, lexicographe, projet DiGaM
(Institut béarnais et gascon, Pau, France]
Periodická tabulka prvků v gaskonštioně (dialektu okcitánštiny)

Kliknutím k tabulce v okcitánštině Kliknutím k tabulkám ve francouštině
Grafia classica (enter: grafie moudèrnë)
1A 2A 3B 4B 5B 6B 7B 8B 8B 8B 1B 2B 3A 4A 5A 6A 7A 8A
H
Idrog
ène
Názvosloví v gaskonštině (dialekt okcitánštiny) sestavil lexikografik pan Jean Lafitte z Francie
Element list in Gascon language (dialect Occitan language) from Mr. Jean Lafitte
He
Elium
Li
Litium
Be
Berillium
  Click for:[ Click for table in modern graphics]
[Klik na české stránky o okcitánštině včetně dialektu gaskonštiny]
B
B
òre
C
Carb
òni
N
Azòte
O
Otsig
ène
F
Flu
òrr
Ne
Neon
Na
S
odium
Mg
Magnesium
Al
Aluminium
Si
Silicium
P
Fosf
òre
S
Sofre
Cl
Cl
òre
Ar
Argon
K
Potassium
Ca
Calcium
Sc
Escandium
Ti
Titane
V
Vanadium
Cr
Cr
òme
Mn
Mangan
èse
Fe
H
èrr
Co
Cobalt
Ni
Niqu
èl
Cu
C
oeire
Coire
Zn
Zinc
Ga
Gallium
Ge
Germanium
As
Arsenic
Se
Sel
enium
Br
Br
òme
Kr
Kripton
Rb
Rubidium
Sr
Estroncium
Y
Yttrium
Zr
Zirconium
Nb
Niobium
Mo
Molybd
ène
Tc
Tecnecium
Ru
Rutenium
Rh
R
odium
Pd
Palladium
Ag
Argent
Cd
Cadmium
In
Indium
Sn
Estanh

Estam
Sb
Antim
òni
Te
Tellure
I
I
òde
Xe
Csenon
Cs
Cesium
Ba
Barium
La
Lantane
Hf
Afnium
Ta
Tantale
W
Tungstène
Re
Reni
um
Os
Osmi
um
Ir
Iridi
um
Pt
Platine
Au
Òrr
Aur
Hg
Mercùri
Tl
Talli
um
Pb
Plomb
Bi
Bismut
Po
Poloni
um
At
Astate
Rn
Radon
Fr
Francium
Ra
Radi
um
Ac
Actini
um
Rf
Rutherfordi
um
Db
Dubni
um
Sg
Seaborgi
um
Bh
Bohri
um
Hs
Assi
um
Mt
Meitneri
um
Ce
Cerium
Pr
Praseodyme
Nd
Neodyme
Pm
Prometeüm
Sm
Samarium
Eu
Eur
opium
Gd
Gadolinium
Tb
Terbium
Dy
Dysprosium
Ho
Olmium
Er
Erbium
Tm
Tulium
Yb
Ytterbium
Lu
Lutecium
Th
Tori
um
Pa
Protactini
um
U
Urani
um
Np
Neptuni
um
Pu
Plutoni
um
Am
Americi
um
Cm
Curi
um
Bk
Berkeli
um
Cf
Califòrni
um
Es
Einsteini
um
Fm
Fermi
um
Md
Mendelevi
um
No
Nobeli
um
Lr
Laurenci
um

(enter: grafie moudèrnë)


Classification périodique des éléments en langue gasconne

Jean Lafitte, lexicographe, projet DiGaM

(Institut béarnais et gascon, Pau, France)

Avertissement

Il n’existe aucun organisme officiel pour règlementer la langue gasconne, ni aucun organisme privé dont l’autorité serait reconnu par tous ceux qui écrivent gascon.

L’Institut d’études occitanes (I.E.O.) est reconnu par les partisans de l’occitanisme, qui voudrait un système unique de graphie ”classique” pour l’ensemble des langues romanes du Midi de la France, considérées comme langue unique pluridialectale, avec pour objectif à terme d’unifier toutes ses dialectes sur la base du languedocien (parlé en gros de Toulouse à Montpellier). Mais son autorité linguistique est contestée au sein même du mouvement.

Et tous ceux qui refusent cette perspective refusent également la graphie unitaire, d’autant qu’elle s’éloigne souvent de la langue parlée et que la plupart des locuteurs ne savent pas la lire. Ces personnes préfèrent le système de graphie moderne de Mistral (Provence) et ses adaptations régionales, comme la graphie de l’Escole Gastoûn Febus en Gascogne et Béarn. Le seul Dictionnaire important de la langue gasconne qui fait référence pour tous, celui de Simin Palay (édition 1961), est écrit dans cette graphie. L’Institut béarnais et gascon se range dans cette mouvance, tout en admettant transitoirement une graphie classique légèrement différente de celle de l’I.E.O. pour mieux rendre la prononciation réelle du gascon.

On trouvera donc ici les deux graphies de l’Institut béarnais et gascon. Quant à la forme des mots, l’Institut béarnais et gascon s’attache à la façon dont les Gascons les prononcent spontanément; pour les mots traditionnels (fer, or, cuivre…), pas de problème; pour les mots modernes en -ium, l’Institut est d'accord avec l’association occitaniste Per noste qui vient de produire le premier tome A-K d’un important dictionnaire Français-Gascon où il est écrit (p. 22) :

« Le problème des noms des éléments chimiques de la table de Mendeleïev est de même nature [notation en -um, avec accent tonique sur la syllabe précédente]. Soit à traduire aluminium, calcium, hélium, magnesium, etc. Avec cette différence que le catalan (suivi en cela par des dictionnaires languedociens) nous apporte une possibilité supplémentaire qui constituerait une adaptation rigoureuse à l’occitan : elle consisterait à faire tomber la finale latine -um, ce qui donnerait :

« alumini (aluminium); calci (calcium), magnèsi (magnesium), etc.

« Cette solution aurait l’inconvénient de nous éloigner par trop du consensus international et de donner parfois au mot une physionomie étrange et malaisément identifiable (*èli : hélium). C’est pourquoi nous ne l’avons pas adoptée, tout en la signalant parfois. »

Ces mots seront donc notés en -ium, mais avec l’accent tonique sur -ium, le choix du Dic. de Per noste — qui d’ailleurs comporte des exceptions non justifiées — ne correspondant pas à la prononciation effective des Gascons. Et contrairement à ce Dic., ce sera systématique, car en fait, ce Dic. a quelques mots en -i sans aucune raison.

De même, un (ou -e) est noté systématiquement pour les mots comme Azòte, Bòre, Bròme, Clòre, Cròme, Fosfòre, Idrogène, Iòde… tels que les gens les prononcent, alors que le Dic. de Per noste distingue, sans raison apparente Azòt, Bòr, Bròm, Clòr, de Cròme et Iòde.

Enfin, si l’alphabet classique gascon ne comporte pas les lettres k, w et y et si l’alphabet moderne n’use de y que comme semi-consonne, on admet que les mots étrangers usent de ces lettres, comme whisky. Ainsi l’occitan et Per noste admettent-ils berkeli. On ne voit pas alors pourquoi s’écarter de l’usage international avec itterbium et ittrium; on écrira donc ytterbium et yttrium, respectant ainsi l’ordre alphabétique international. Par contre, on est obligé de noter afnium, assium, elium, olmium et idrogène sans h, car le gascon ne connait pas l’h muet. Quant au x, sa valeur traditionnelle gasconne étant celle de ch en français, on évite les confusions en notant Outsigènë, Csenoûn.

De toutes façons, il s’agit là de problèmes très théoriques, car aucun scientifique usant de ces mots ne les exprime en gascon, pas plus qu’en occitan !

26 septembre 2004


(click for original list + element list)

Klik na gaskoňsko (provincie ve Francii)

Periodic tables of the Elements Chemweb - kliknutim na hlavni stranku