Atomos - L'univers des sciences



Cato Maximilian Guldberg
2001/11/24 - par Inconnu


Chimiste et mathématicien norvégien, Guldberg naquit à Christiania (maintenant Oslo) en 1836. Il fit ses études à Fredrikstad et voulait devenir officier de marine. Dès son début à l’université, il démontra des aptitudes avancées en physique en chimie et surtout en mathématiques. Son premier travail scientifique lui valut la médaille d'or de la Couronne princière. Il fut diplômé de l’université en 1859 et en 1866 il devient professeur à l’université de Christiania. Ses travaux portèrent surtout sur la chimie thermodynamique et son œuvre principale fut la loi de l’action de masse. En 1863, avec son demi-frère et ami, Peter Waage, il énonça la loi de l’action de masse qui explique l'influence des variations de concentration sur les équilibres physico-chimiques en milieu homogène, pour en permettre l’étude quantique. Malheureusement, les découverts de Guldberg et de Waage sur la loi des masse ne furent pas spectaculaires au début, car même traduites en français, elles manquèrent de publicité. Il introduisit aussi le concept de la constante d’équilibre qui détermine le degré d’avancement d’une réaction(indépendant de la vitesse de réaction). Bien que la loi d'action de masse soit la plus importante des contributions de Guldberg à la chimie, ce n’est pas la seule. Étudiant, il fit des découvertes sur les alliages et trouva une relation entre la composition d'un alliage et son point de fusion.

En 1870 Gulberg enquêta sur la façon dont les points de congélation et la pression d’un liquide pur en vapeur peuvent être diminués par un composant dissolu. C’est à partir de ces travaux qu’il formula la loi de Guldberg en 1890. Cette loi apparente le point d’ébullition et la température critique( le point où un gaz ne peut plus être liquéfié par la pression seule). Guldberg contribua en autre à l’étude de l’état solide. Il proposa un relation simple entre le module d’élasticité, le coefficient d’expansion thermique et la chaleur latente de fusion. Pour les gaz, il introduisit en 1867 l’équation très connue en chimie 534 (!) des gaz parfaits : pv=Rt. En chimie, il découvrit les cryohydrates et calcula les chaleurs de dissociation du carbonate de calcium, du dioxyde d'azote et du bromopentane en fonction de la température et des pressions de dissociation.

Il faut aussi dire sur Guldberg qu’il travailla aussi dans d’autres domaines de recherche. Notamment en Météorologie, où il fit des études sur les lois qui déterminent les mouvements de l'atmosphère, et la publication du Polyteknisk Tidsskrift journal de la société la Société polytechnique de Christiania comme éditeur en chef.

Surtout connu pour ses travaux sur la loi d’action de masse, Gulberg et un homme qui a fait considérablement avancer la chimie physique et il serait certainement plus connu si ce n’était des barrières de langues.



Copyright © 2003 Cré@vison Tous droits réservés.